banniere1

L'assemblée générale du Syndicat s’est déroulée le samedi 10 octobre à Malleret-Boussac sous la présidence de Bernard Augaudy, en présence de Madame la maire Malleret-Boussac, du député de la circonscription, des représentants de la DDAF, de la Direm, de l’ONEMA, du conseil général et du syndicats des étangs de la Corrèze.
Parmi les points abordés, notons le compte-rendu moral du président, les comptes-rendus d’activité et financiers, les cotisations 2010, la réélection des membres renouvelables du conseil d’administration, le nouveau site Internet pour les annonces de pêche et les questions diverses. De nombreux sujets ont été débattus comme le manque d’eau et les vidanges, les dossiers de renouvellement, la future réglementation sur les barrages et digues, les dangers de l’écrevisse de Louisianne. Nicolas Boissier, pisciculteur, a présenté la pisciculture du goujon et du vairon.
Après les débats, une visite des étangs appartenant à la Famille Lamy empoissonnés en goujons et le traditionnel repas ont clos la journée.

Actu200910 AG

 

Article paru dans la presse

Les services de la DDAF nous ont informé de l'arrivée d'un nouveau fléau, l’écrevisse Procambarus Clarkii surnommée écrevisse de Louisiane ou écrevisse rouge des marais. Présente dans le Sud Ouest de la France, cette écrevisse serait arrivée dans l’Indre.
Elle est à l’origine de déséquilibres biologiques importants et irrémédiables, et  provoque de graves dégâts en creusant dans les berges des canaux, étangs et rivières, y compris les chaussées d’étangs.
Nous vous conseillons donc de faire très attention lors des empoissonnements. Elle fait l’objet de par la loi d’interdictions d'élevage et de transport vivant.
Sa couleur à dominante rouge, ses pinces massives allongées et tachetées de rouge vif permettent d’identifier aisément l’espèce. Suivant les conditions de vie, elle peut arborer une coloration allant du brun clair au rouge intense, marbré de noir, de bleu ou de rouge.

Art EcreProClarkii

Si vous en repérer, n’hésitez pas à contacter les services de l’état (DDAF, ONEMA).
Nous détaillerons plus précisément celle-ci dans un prochain article.

L'association lance un nouveau site à destination des pêcheurs pour  proposer tous les lieux de pêche de ses adhérents.

http://www.peche.etangs-creusois.fr/

Les pêcheurs y trouvent les descriptions des lieux de pêche avec tous les renseignements nécessaire à la bonne organisation d'une journée de pêche (tarifs, espèces, renseignements, ...) ainsi que quelques photos.

Ce service est gratuit et réservé exclusivement aux adhérents

Pour toutes informations, contatez Marylène au syndicat.

Le 21 février 2009, une matinée d'informations sur la pêche au filet et les empoissonnements a eu lieu lors de la vidange de l'étang de La Toueille commune du Grand Bourg. Une trentaine d'adhérents ont pu profiter des conseils des différents intervenants.

Nicolas BOISSIER, pisciculteur, a présenté la technique de vidange partielle de l'étang avec la capture des poissons au filet.

Arnaud LEFEVRE, enseignant au lycée Agricole a apporté des précisions sur les empoissonnements et les nourrissements en étang.

Actu2009 01

De nombreux étangs créés dans les années 70/80 sont classés étangs de piscicultures. Un arrêté préfectoral d’autorisation a été établi pour 30 ans et de ce fait, un renouvellement de cette autorisation initiale s’impose à l’expiration de ce délai. Lors de l’assemblée générale du syndicat, les services concernés de la DDAF ont tenu à signaler que sur une trentaine de ces étangs construits en 1978, seule une quizaine avait demandé leur renouvellement.

Un étang dont l’autorisation trentenaire n’est pas renouvelée finit par être classé en eaux libres. Le propriétaire de l’étang n’est alors plus propriétaire du poisson, mais en plus il n’a plus le droit privé de pêche et doit s’en remettre à la législation en vigueur. Si votre étang est dans ce cas, prenez contact avec le syndicat ou avec les services concernés de la DDAF pour renouveler le plus rapidement votre autorisation.

En 2009, quelques 70 étangs seront concernés et environs 130 en 2010. N’attendez pas l’expiration du délai pour constituer votre dossier de renouvellement. Contactez dès à présent les services concernés de la DDAF ou le Syndicat qui peut vous aider à réaliser vos démarches.